Intérimaires, artisans, auto-entrepreneurs, étudiants, la crise sanitaire du coronavirus a fait basculer un million de Français dans la pauvreté, selon 10 associations caritatives, Fondation Abbé Pierre, Secours Catholique, ATD Quart monde, Emmaüs, Médecins du monde, etc. Un nombre qui se rajoute aux 9,3 millions de personnes vivant déjà sous le seuil de pauvreté (1 063 euros par mois et par unité de consommation). 

Des nouveaux pauvres qui sont encore sous-estimé par l'ampleur du phénomène d'après les associations. Notamment à la campagne, car cette nouvelle pauvreté ou l'augmentation de celle-ci pour les personnes déjà précaires, est plus cachée qu'en ville, plus taiseuse, on n’ose moins en parler.

«Covid: le basculement silencieux dans la pauvreté des campagnes picardes», un Grand reportage de Lise Verbeke.