Chaque année en France, plus de 200 000 femmes sont victimes de violences conjugales. Violences physiques et psychologiques qui se sont accentuées à cause de la crise du Covid-19, plus 30% de signalements lors du premier confinement. Les féminicides sont au nombre de 77 depuis le début de l’année, selon les associations.La réponse pénale s’est durcie ces dernières années concernant les auteurs de violences conjugales, mais seulement 1 fait de violence sur 5 est dénoncé par les victimes. 

« Violences conjugales, sortir de l’enfer », un grand reportage dans le nord de la France, de Lise Verbeke