Grand reportage en Éthiopie. RFI vous emmène sur les lieux où est né le café. Les forêts d'altitude du sud-ouest du pays recèlent probablement des centaines de variétés d'arabica encore inconnues.

C'est de là que le café a été transporté au Yémen, d'où il s'est diffusé depuis le XVIème siècle, pour connaître aujourd'hui le succès que l'on sait.

Depuis plus d'un siècle, le petit grain constitue la principale ressource commerciale de l’Éthiopie. En 2019, il représentait encore un tiers des revenus d'exportation. La culture du café fait également vivre 5,3 millions de paysans dans de très petites exploitations de moins de 1 hectare en majorité. Par ricochet, autour d'un quart de la population en dépend directement ou indirectement.

Entre un État qui cherche à obtenir des dollars, donc à produire et exporter davantage, et des petits paysans qui cherchent à obtenir un prix plus juste, le café d’Éthiopie doit se réinventer, notamment en misant sur la qualité et son atout principal : être le seul endroit au monde où la plante pousse à l'état sauvage.

«Les arabicas éthiopiens à la conquête du monde», un Grand reportage de Vincent Dublange, mis en ondes par Pierre Chaffanjon.