Grand reportage nous emmène au Liban, à la rencontre des kafalas, ces femmes venues d’Asie et d’Afrique, employées de maison. Depuis les années 70, le Liban en a fait venir des centaines de milliers, elles seraient aujourd’hui près de 300 000, pour 5 millions d’habitants, un système institutionnalisé, la Kafala. Elles travaillent dans des familles libanaises, souvent 7 jours sur 7, une quinzaine d’heures par jour, pour quelques centaines de dollars par mois, et souvent maltraitées.

«Liban: le calvaire des employées de maison africaines», c’est un Grand reportage de Noé Pignède.