Les marches pour le climat se sont multipliées, ces derniers mois, dont certaines à l'initiative de lycéens et d'étudiants. Mais, parmi les premiers à se rendre compte des aléas de la météo, figurent les agriculteurs. Dans la plaine du Pô et, en particulier entre Milan et Turin où est produite la majeure partie du riz italien, ils sont parfois confrontés à des périodes de sécheresse. Cet hiver n'a pas été pluvieux et les réserves d'eau n'ont pas pu se faire à cette période. Depuis, la région a bien reçu des précipitations, mais cela ne suffit pas à rassurer tout le monde et, en particulier, les consortiums d'irrigation.

(Rediffusion du 20 mai 2019)

Avec le soutien de la Direction générale de l'Agriculture et du Développement rural de la Commission européenne.Cette publication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.