Après les Ouïghours, les Kazakhs à leur tour visés par la politique de répression des minorités en Chine. Selon les défenseurs des droits humains, entre 800 000 et 2 millions de Chinois musulmans sont aujourd’hui internés dans ce que Pékin qualifie de camps de « déradicalisation » ou de « centres de formation professionnelle » dans le grand Ouest chinois. Alors que les autorités chinoises invitent le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à se rendre au Xinjiang, RFI vous propose d’entendre les récits de familles kazakhs déchirées par la détention arbitraire de leurs proches en Chine. Témoignages également de ceux qui sont revenus des camps de rééducation chinois. Un Grand reportage de notre envoyé spécial au Kazakhstan, Emmanuel Damien.

(Rediffusion du 15 janvier 2019).