C’est le cri de colère d’une Malaisienne. La décision de la Chine de fermer ses portes aux plastiques étrangers, début 2018, a plongé l’industrie mondiale du recyclage dans le chaos, et l’Asie du Sud-Est croule sous les rebus envoyés par l’Occident.

Exemple en Malaisie : Officiellement, 170 usines illégales de recyclage y ont été fermées… mais les contrôles sont laxistes et les mafias locales continuent leur sale business. La colère monte : « Nous ne sommes pas votre poubelle ».  Un Grand reportage signé Heike Schmidt qui a suivi la trace de nos déchets depuis Paris jusqu’en Malaisie.

 

La vidéo