L’afflux massif des travailleurs polonais en France après la Première Guerre mondiale est un évènement sans précédent dans l’histoire. Les deux pays signent, en 1919, une Convention qui définit les modalités de recrutement, de transport et d’embauche des Polonais.

Sur les 500 000 personnes parties entre les deux guerres, 200 000 rejoindront le nord de la France pour travailler notamment dans les mines. Qui étaient ces immigrés ? Comment leurs descendants vivent-ils cet héritage ?