Il y a quelques années, l’ONU a prédit que la bande de Gaza pourrait devenir invivable en 2020.

Pourtant, plus de deux millions de personnes habitent toujours dans ce petit territoire palestinien, sans eau potable naturelle, avec un accès limité à l’électricité, cernés par les déchets et une mer polluée. Victime de la surpopulation, du manque d’espace et l’épuisement des ressources, la bande de Gaza subit une crise environnementale majeure qui est une véritable bombe à retardement.

Gaza: vers une catastrophe écologique ? Un Grand Reportage de Marine Vlahovic.