Le Cambodge est à un point de rupture, estime notre invité Sam Rainsy.
L’opposant historique, exilé en France, annonce son retour en politique, mais pas encore au Cambodge, où il est menacé d’arrestation.
Son parti a été dissous, ses membres menacés d’arrestation quand ils ne sont pas déjà en prison, comme c’est le cas pour Kem Sokha, inculpé de trahison pour avoir –présumément- fomenté un coup d’Etat avec l’aide des Etats-Unis, ce qu’il dément.
Nous évoquons, avec Sam Rainsy, la répression politique exercée par le Premier ministre Hun Sen au pouvoir depuis 32 ans. Hun Sen qui préconisait, il y a quelques jours, la fermeture de la principale organisation de défense des droits de l’homme du pays.
Nous abordons également la question de l’influence de la Chine dans la région et les relations de voisinage compliquées du Cambodge avec le Vietnam et la Thaïlande.
Sam Rainsy est interrogé par Françoise Joly (TV5 Monde), Christophe Ayad (le journal Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).