My Body, My Archive (Mon corps, Mon archive) est le titre de la dernière création de Faustin Linyekula, le chorégraphe congolais. Une installation doublée d’une performance destinée à la Tate Modern qui devait être inaugurée vendredi dernier.