Vendredi 16 avril 2021, s'ouvrira le 8ème Congrès du Parti communiste, cœur du pouvoir à Cuba. Ce sera le dernier présidé par le Premier secrétaire Raul Castro qui, après avoir cédé la présidence, il y a trois ans, Miguel Diaz-Canel, s’apprête à l’occasion de ce rendez-vous, à lui laisser aussi la direction du parti unique.

Cuba, dirigé depuis 1959 par la célèbre fratrie Castro, sera désormais entre les mains d'une nouvelle génération, plus jeune, qui n'a pas fait la révolution. Dans un pays à terre économiquement, étranglé par les sanctions américaines, «les défis sont très nombreux, immenses», selon notre invitée Janette Habel, chercheuse à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine. La spécialiste de Cuba souligne le caractère pluriel d’une «société plus jeune qui a désormais accès à l’internet mobile qui alimente la contestation (…) Une société qui a des revendications différentes qui n’existaient pas auparavant». Dans quelle mesure cette nouvelle direction du PCC acceptera «de libéraliser l’économie et prendre des mesures démocratiques et politiques qui vont permettre d’apaiser la situation actuelle» ? C’est tout l’enjeu de ce 8ème Congrès prévu pour durer jusqu’au 19 avril 2021.

 
Journée ville morte en Haïti
À l’appel de l’Église, les établissements scolaires catholiques sont fermés ce jeudi 15 avril 2021 en Haïti. Mouvement rejoint par les entreprises du secteur privé, en solidarité avec les familles et victimes des rapts meurtriers qui traumatisent le pays, comme nous le détaille Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste, en ligne de Port-au-Prince. Hier (14 avril), trois jours après l’enlèvement de 7 religieux, dont deux Français, un changement de Premier ministre a été annoncé. Une nouvelle équipe qui permettrait, selon le président Jovenel Moïse, de mieux s'attaquer à l'insécurité. Ce que ne croient pas du tout les Haïtiens de la ville des Gonaïves recueillis par Ronel Paul.

 
États-Unis : une loi pour réparer les torts de l’esclavage ?
Un comité du Congrès américain s’est penché, le mercredi 14 avril 2021, sur le principe d’une éventuelle réparation financière de l’esclavage. «Un vote historique», estime le New York Times. Pourtant, le comité n’a fait que recommander l’adoption d’une loi qui, explique le Washington Post, doit permettre de «créer une commission chargée de faire des propositions sur le paiement de réparations aux descendants des personnes réduites en esclavage». Mais «ce projet de loi a été introduit pour la première fois il y a trente ans» rappelle le journal, et ce vote en comité, «c’est le plus loin qu’il ait jamais été.»