90% des adultes américains seront éligibles à la vaccination d'ici le 19 avril 2021 a promis, en début de semaine (lundi 29 mars), Joe Biden. Le président américain est sur le point de réussir son pari d’inoculer 200 millions de doses de vaccins contre le Covid pendant ses premiers 100 jours de mandat. Résultat d’une campagne de guerre.

Avec plus de 2 800 000 doses injectées en moyenne, chaque jour, dans les bras des Américains, les États-Unis mènent tambour battant leur campagne de vaccination contre le Covid. Les administrations fédérales Trump puis Biden « ont mobilisé de manière assez précoce l’armée, les agences fédérales pour harmoniser la stratégie de distribution à l’échelle du pays », selon Sarah Rozenblum, doctorante à l’Université du Michigan, à Chicago. Invitée du jour, cette spécialiste de la Santé publique américaine explique aussi le succès de la vaccination par « le désir des Américains de renouer avec une vie normale, et par le fait que le gouvernement fédéral assure la gratuité des vaccins pour tous », rappelant que la proportion des anti-vaccins est en baisse constante depuis les premières injections. Il reste toutefois une part de réticents politiques : « 47% des partisans de Donald Trump refuse de se faire vacciner encore », souligne Sarah Rozenblum.
Le Premier ministre haïtien reconnaît des « erreurs stratégiques » à Village de Dieu
En conférence de presse le 31 mars, le chef du gouvernement haïtien Joseph Jouthe a reconnu qu'il y avait eu des « erreurs stratégiques », lors de l'opération antigang du 12 mars dernier, menée en banlieue de Port-au-Prince, dans le bidonville de Village de Dieu. Quatre policiers avaient été tués, leurs corps n'ont pas encore été récupérés, et des armes lourdes avaient été saisies par les membres du gang. Des révélations surprenantes d’après Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste.
Le plan Biden pour les infrastructures impressionne la presse américaine
Le président américain a dévoilé, le mercredi 29 mars 2021, un plan d’investissements à 2 000 milliards de dollars pour rénover et développer les infrastructures aux États-Unis. Le New York Times se montre très impressionné par ce plan. « Joe Biden part comme une fusée », écrit le journal. Il y a quelques semaines, le président a présenté un vaste programme d’aide de 1.900 milliards de dollars. Et là, il présente un plan d’investissement de 2.000 milliards de dollars. « C’est un président qui voit les choses en grand », estime le New York Times qui ajoute que la plupart des Américains ne peuvent même pas s’imaginer ce que représente une telle somme.