Haïti, pays aux mains des gangs, pays paralysé, un État failli. « Haïti se meurt » : c’est pour sensibiliser la Communauté internationale à ce message que l’ancien député haïtien, Jerry Tardieu, est en visite en ce moment en Europe. De passage à Paris, il est notre invité.

Ancien élu de l’Assemblée nationale d’Haïti, Jerry Tardieu est aujourd’hui le coordinateur national du mouvement « En Avant » qui appelle à un sursaut national en Haïti pour « redresser la barque nationale ». Face à la crise multiformes que traverse aujourd’hui son pays, Jerry Tardieu plaide pour une solution avec à la table « des acteurs de la société civile qui ont la crédibilité pour sortir le pays de l’ornière, car Haïti est un pays qui se meurt à petits feux », reconnaissant toutefois que la société civile haïtienne, comme la classe politique est aujourd’hui « éclatée en 1 000 morceaux et ne peut pas parler d’une seule voix ». Le problème, selon lui, « c’est le manque de structuration de la société civile et de la classe politique (…) Haïti ne trouvera une solution que quand nous parviendrons à des élections libres, honnêtes et démocratiques ». Le mouvement « En Avant » propose ainsi des élections crédibles fin 2022 mais avant « il faut un nouveau gouvernement avec des ministres de la société civile, un conseil électoral qui inspire confiance, et surtout le rétablissement de la sécurité », insiste l’ex-élu. Cela passe, selon lui, par « une police équipée, plus armée, avec une cellule antiterroriste car Haïti a basculé de la criminalité régulière à une situation de terrorisme intérieur ». « Haïti est un pays assiégé », explique Jerry Tardieu qui dénonce aussi « une collusion au plus haut niveau de l’État, avec des hommes politiques qui veulent que ces gangs puissent servir leur désir de voler les élections ».

 
La Virginie aux mains des républicains, une claque pour Joe Biden
Presque 3 points d'avance. C’est une déconvenue, une claque même et un pari raté pour le camp démocrate qui s'était largement mobilisée. L'État de Virginie au sud-est des États-Unis ; là où Joe Biden, l'an dernier, s'était très largement imposé face à Donald Trump, retombe dans les mains des républicains. Glenn Youngkin, sans expérience politique remporte le poste de gouverneur à l'issue de l'élection d'hier (2 novembre 2021). À un an des élections de mi-mandat, cela sonne comme un avertissement pour les démocrates et la Maison Blanche. Les démocrates doivent se mettre au travail estime la presse, et surtout éviter les tensions internes. Les démocrates, concluent le New York Times, feraient bien de commencer à réaliser les promesses de campagnes de Joe Biden et cesser de se focaliser sur une stratégie anti-Trump.

 
J-4 avant la présidentielle au Nicaragua
Dimanche 7 novembre 2021, les électeurs sont appelés à voter pour la présidentielle. «Les élections au Nicaragua seront illégitimes». C'est ce qu'a déclaré le chef de la Diplomatie européenne Josep Borrell de Lima où il a débuté une tournée officielle en Amérique Latine. Des élections sans aucun rival, puisque tous les partisans de l'opposition ont été écartés, et se trouvent soit en prison, soit en exil. Scrutin verrouillé par le couple présidentiel Ortega/Murillo qui vient d'annoncer le déploiement de plus de 30 000 militaires et policiers pour «protéger» les opérations de vote.