Deux mois après l’assassinat du président Jovenel Moïse, le pays s’enfonce un peu plus dans la crise et la confusion avec à sa tête un Premier ministre soupçonné d’avoir eu une conversation téléphonique avec l’un des principaux suspects.

Au lendemain d'une journée au cours de laquelle le procureur de Port-au-Prince a été limogé après avoir demandé l'inculpation du Premier ministre (le suspectant d'être impliqué dans l'assassinat du président Jovenel Moïse), hier, mercredi 15 septembre 2021, Ariel Henry a obtenu gain de cause en limogeant le ministre de la Justice Rockfeller Vincent. Il est remplacé par le ministre de l'Intérieur, Liszt Quitel, qui aura dorénavant la charge des deux ministères. La démission de Renald Luberice, qui servait de secrétaire du Conseil des ministres depuis plus de quatre ans, est venue s’ajouter à cette situation confuse. Malgré tout, le Core Group (composé des ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Union européenne, de l’OEA et de l’ONU) encourage les efforts entrepris par Ariel Henry, les acteurs politiques, et la société civile haïtienne « pour trouver un accord consensuel permettant la mise en place d’un gouvernement inclusif », comme le souligne Frantz Duval, le rédacteur en chef du Nouvelliste.

 

 
Au Salvador, des manifestations contre les dérives autoritaires du président
À l’occasion du 200ème anniversaire de l’indépendance du pays, les Salvadoriens ont manifesté leur opposition au président Nayib Bukele. Si ce dernier jouit toujours d'une popularité exceptionnelle au sein de la population - 8 Salvadoriens sur 10 lui sont favorables - notamment pour avoir mis fin à l'insécurité, ce sont ses méthodes de gouvernance - la révocation des juges, la brutalité de l'armée et des forces de l'ordre, les révélations de l'existence de négociation avec les principaux chefs de gangs armés –suscitent des inquiétudes. Nayib Bukele voit, lui, dans ses manifestations la main de la Communauté internationale.

 
Anticosti, candidate au patrimoine mondial naturel
C’est une île grande comme la Corse en France où vivent moins de 200 habitants. Anticosti trône à l’entrée du golfe du St Laurent au Québec. Ce paradis de la chasse au chevreuil, depuis son achat par le chocolatier français Henri Menier au XIXe siècle, constitue aussi un véritable coffre aux trésors de fossiles. Au point que le Canada l’a choisi pour postuler comme un des sites du patrimoine mondial naturel de l’UNESCO en 2022 car cette île témoigne de la première extinction de masse, il y a près de 440 millions d’années. Pascale Guéricolas y a séjourné dernièrement.