Plus de deux semaines après le tremblement de terre du 14 août 2021 dans le Sud-Ouest d’Haïti, une question se fait de plus en plus pressante : la rentrée des classes pourra-t-elle avoir lieu ? Les autorités pour l’heure maintiennent l’objectif du 6 septembre.

Parmi les dizaines de milliers de constructions endommagées ou détruites totalement par le puissant séisme de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter qui a frappé le sud ouest d’Haiti, figurent de très nombreuses écoles. La semaine dernière, le ministre haïtien de l’Éducation a déclaré que le retour des enfants sinistrés en classe était l’une des priorités du gouvernement provisoire. La date du 6 septembre pour la rentrée scolaire est pour l’instant maintenue. Mais sur le terrain, la réalité semble parler un tout autre langage. Outre les dégâts matériels, beaucoup d'enseignants eux-mêmes ont tout perdu et doivent gérer l'urgence. Pour les parents aussi, comment payer quand on est privé de ressources alors que 80% des écoles en Haïti sont privées et donc payantes. C’est un reportage de nos envoyés spéciaux Stefanie Schüler, Nicolas Benita et Marc Kingtoph Casimir.
 Ida, d’ouragan à tempête tropicale, sème le chaos dans le sud des Etats Unis
L’ouragan tant redouté a été ce lundi matin 30 août rétrogradé au niveau de tempête tropicale, après avoir touché la Louisiane hier. Les autorités demandent aux résidents de rester dans leurs abris, car le danger n’est pas écarté. Ida a frappé la Louisiane pendant 16 heures et la pluie et les eaux stagnantes sont toujours très présentes. Au total plus d’un million de personnes en Louisiane et dans le Mississipi sont privés de courant. Et cela pourrait durer plusieurs jours. Pour l’instant le bilan humain est d’un mort, un homme d’une soixantaine d’années victime de la chute d’un arbre.

 
J-1 avant le départ des Américains d’Afghanistan
Les opérations d'évacuation d'Afghanistan se poursuivent ce 30 août "sans interruption" assure la maison Blanche américaine qui consacre ses dernières heures de présence dans le pays à faire partir ses 300 ressortissants encore sur place. Demain, mardi 31 aout, l'armée des États unis

quittera définitivement l’Afghanistan dans un climat de grande tension. Un départ chaotique qui vaut au président Biden de plus en plus de critiques de la part de ses adversaires. D’après un récent sondage CBS, 74% des personnes interrogées estiment que le retrait des troupes a été mal géré.