Le président élu des États-Unis a présenté hier (24 novembre 2020) les six premiers noms de sa future administration. On retient les noms d’Avril Haines, à la tête du renseignement ; Linda Thomas Greenfield, une Afro-Américaine pour emmener la délégation américaine à l'ONU ; Janet Yellen, au Trésor ; mais aussi Alejandro Mayorcas, un Hispanique au poste de secrétaire la Sécurité nationale. Une équipe d’expérience, opérationnelle, et qui marque le retour de l’Amérique «prête à guider le monde au lieu de s’en retirer», assure Joe Biden. Une administration de rupture marquée du sceau Obama, décryptage de Valérie Beaudouin, chercheure associée à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand, à l’Université du Québec à Montréal, spécialiste des États-Unis.
Trump et les nouveaux médias conservateurs

Fox, qui a fait les grandes heures de Donald Trump, lâche le président sortant en annonçant la victoire de Joe Biden dans l’Arizona. Le New York Post en a fait de même en mettant la pédale douce sur les accusation de fraudes. L’histoire d’amour entre Donald Trump et les médias conservateurs est-elle terminée ? Valérie Beaudouin, chercheure associée à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand, à l’Université du Québec à Montréal nous éclaire.
La Brésilienne Osvalinda Marcelino Alves Pereira, prix Edelsman

La militante brésilienne Osvalinda Marcelino Alves Pereira s'est vue remettre hier (24 novembre 2020) virtuellement le prix suédois Edelsman pour sa défense de la Forêt Amazonienne dans l'État du Pará. Une cause qu'elle défend en dépit des menaces constantes des propriétaires terriens de la région. Sa réaction au micro de RFI.