J-2 avant l’entrée en fonction du 46ème président des États-Unis. Joe Biden prêtera serment mercredi (20 janvier 2021) dans une ville de Washington sous très haute sécurité, deux semaines après l’attaque du Capitole par les partisans de Donald Trump. Une journée que le nouveau dirigeant américain a placée sous le thème de «l'Amérique unie». La tâche paraît immense. D'ailleurs, Joe Biden devra s'employer aussi à rassembler au sein de sa propre famille démocrate. L'aile progressiste du parti qui a œuvré à son élection, aimerait aujourd’hui être davantage représentée et entendue. Reportage à Philadelphie de nos envoyés spéciaux Stefanie Schüler et Bertrand Haeckler.

 
L’éducation au temps du Covid-19, le défi de Joe Biden
Ce sera l'un des défis du nouveau ministre de l'Éducation : poursuivre l'enseignement en temps de pandémie sans laisser des élèves sur le bas-côté. Alors que le coronavirus atteint des records de contamination aux États-Unis (400 000 morts), de plus en plus d’académies ont décidé malgré tout d’arrêter l’enseignement en ligne : la raison ? absentéisme, échec scolaire et retards. Exemple au Texas qui compte 7 millions d’enfants, soit 10% des jeunes Américains. Un dossier signé Thomas Harms à Houston.
Donald Trump grâcie à tour de bras avant de partir
Plus de 100 grâces à venir ? Selon le Washington Post, cette décision pourrait être annoncée, ce lundi 18 janvier 2021 ou demain. Des sources proches du président sortant ont affirmé que Donald Trump s’était réuni hier (17 janvier 2021) en famille, avec sa fille Ivanka et son gendre Jared Kushner, pour apporter les dernières touches à la liste des personnes à grâcier. La chaîne de télévision CNN rapporte que le nom de Donald Trump ne figure pas sur la liste, qui comporterait ceux de plusieurs criminels financiers et des rappeurs.