Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté, le dimanche 13 novembre 2022, au Mexique, contre une réforme électorale voulue par le président Lopez Obrador. Ces manifestants dénoncent la perte d’indépendance de l’institution en charge des élections, tandis que la presse de gauche étrille cette mobilisation.

Il s’agissait de la plus grande mobilisation contre le pouvoir en place depuis près de quatre ans : des dizaines de milliers de Mexicains ont manifesté, le dimanche 13 novembre 2022, contre un projet de réforme électorale, qui menace, selon les manifestants, l’indépendance de l’INE, l’Institut national électoral, en charge de l’organisation des élections depuis 1990. Ils craignent que désormais, les scrutins dépendent du gouvernement et laissent la voie libre à la manipulation des urnes. « On ne touche pas à l’INE », titre le journal La Razon. Une partie de la presse défend au contraire cette réforme. Excelsior, par exemple, souligne que beaucoup de Mexicains qui se sont mobilisés ne savent pas précisément ce que propose cette réforme et que la marche de dimanche était structurée par des discours de haine et de racisme.

 

 
Haïti : dans les décharges des Gonaïves, des mères célibataires cherchent de quoi survivre
Elles sont des dizaines à se retrouver dans cette décharge sauvage, au nord-ouest des Gonaïves en Haïti. Des mères célibataires récupèrent des vêtements, des sacs, des objets qu’elles revendront ou donneront ensuite à leurs enfants. « C’est grâce à ces déchets que je paie les frais de scolarité de mes enfants, témoigne Dieulaine Jean Charles au micro de Ronel Paul. J’ai une fille qui est au collège. Sans ces déchets, elle n’aurait pas pu passer ses examens de fin d’année ». Son mari s’est enfui, il y a une quinzaine d’années, en République dominicaine. Cette Haïtienne revend ensuite ce qu’elle trouve au marché. Dans le pays, l’abandon des enfants par leur père se fait en toute impunité car beaucoup de victimes ne savent pas qu’elles peuvent porter plainte et obtenir une pension alimentaire. « À travers le décret du 14 septembre 1983, la loi institue une procédure de recouvrement de créances d’aliments », précise Jaccène Jacques, bâtonnier de l’Ordre des avocats des Gonaïves. Cependant, même les femmes qui connaissent la procédure se découragent souvent, en raison des nombreux dysfonctionnements de la justice haïtienne.

 
Argentine : le lifting du vieux Buenos Aires
Le vieux Buenos Aires fait peau neuve ; le quartier tombait en désuétude, avec ses façades abîmées et défraichies, mais la municipalité tente de dépoussiérer ce centre historique que la pandémie a laissé exsangue après l’avoir vidé de ses touristes et de ses employés de bureau. Les coups de marteau-piqueur résonnent désormais, pour ravaler les façades, piétonniser les rues, les paver... ce que les commerçants voient d'un bon œil... mais une partie des résidents du quartier ne sont en revanche par convaincus. Reportage de Théo Conscience.

 
Et à la Une du Journal de la 1ère 
En Guadeloupe, la marina de Pointe-à-Pitre se prépare à accueillir les voiliers participant à la Route du Rhum…