Alors que la guerre lancée par Vladimir Poutine en Ukraine, depuis un mois, fait rage, retour sur le discours du président russe du 24 février 2022 par lequel il justifie son offensive : une relecture de l’histoire avec ennemi extérieur, ennemi intérieur, où il met en exergue la place de la Russie dans le monde et vis-à-vis de ses voisins immédiats. Des historiens nous éclairent sur ce discours d’entrée en guerre, et sur la façon dont Vladimir Poutine a développé un récit national en revisitant l'histoire.

Invités :

  • Nicolas Werth, historien, grand spécialiste de l’histoire de l’Union soviétique, directeur de recherche à l’Institut d’Histoire du temps présent du CNRS, président de Memorial France

  • Emilia Koustova, historienne, maître de conférences en Civilisation russe et directrice du Département d’Études slaves à l’Université de Strasbourg, membre associée du Centre d’études des mondes russes, caucasien et centre européen.

► À lire aussi : Vladimir Poutine lance une «opération militaire» en Ukraine, des explosions à Kiev

LIVRES :

Nicolas Werth :

  • Histoire de l’Union Soviétique (PUF) 2021

  • Les grandes famines soviétiques (Que sais-je / PUF) 2020

  • Goulag, une histoire soviétique (Seuil) 2020

  • L’ivrogne et la marchande de fleurs, autopsie d’un meurtre de masse 1937-1938 (Points) 2011

  • La route de la Kolyma – voyage sur les traces du Goulag (Belin) 2012.

Emilia Koustova :

-Combattre, survivre, témoigner - Expériences soviétiques de la Seconde Guerre mondiale(Presses universitaires de Strasbourg, 2020)

  • Le spectacle de la Révolution. La culture visuelle des commémorations d’Octobre, Lausanne, / J.-F. Fayet, V. Gorin, G. Haver, E. Koustova (eds.), (Antipodes, 2017).