L’INSERM, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale vient de publier une étude sur les attentats du 13 novembre 2015 de Paris et Saint-Denis, qui ont laissé des marques durables, non seulement sur les survivants et leurs proches, mais aussi sur la société française dans son ensemble.