Émission spéciale avec l'écrivain ukrainien Andreï Kourkov qui témoigne de la guerre dans son pays. Et en cette Semaine de la Langue française dans le monde, rencontre avec l'écrivain québécois Paul Serge Forest, dont le premier roman intitulé «Tout est Ori», récompensé par le prix Robert-Cliche et couronné par le prix d'excellence des écrivains francophones d'Amérique en 2021 vient de paraître, en France, aux éditions des Équateurs.

Témoignage exceptionnel de l'écrivain ukrainien Andreï Kourkov, joint par téléphone, qui raconte la situation dans son pays, et dont le nouveau roman traduit en français semble aujourd'hui prophétique de ce conflit.

 

 

"À la manière de John Irving, Paul Serge Forest signe une fresque romanesque, métaphysique et sociale au cœur du clan des Lelarge, sur la Côte-Nord québécoise. Un premier roman sous la forme d’une saga familiale, admirablement maîtrisé et singulier.

À Baie Trinité, sur la Côte-Nord du Québec, la famille Lelarge possède une très prospère usine de fruits de mer, qui fait leur fierté, leur fortune et assure l’économie de la presque totalité du petit village. À la mort de Rogatien, le chef de famille et de l’entreprise, Robert, son aîné, en reprend les rênes bien décidé à faire florir leurs affaires au-delà des frontières. Le Japon convoite justement leur abondante production pour remplacer ses approvisionnements irradiés par la catastrophe nucléaire de Fukushima. Flairant la manne, Robert conclut un contrat colossal avec le Conglomérat des teintes, couleurs pigments, mollusques et crustacés d’Isumi.

Survient alors Mori Ishikawa, un mystérieux Japonais envoyé par le Conglomérat pour superviser la production, venant troubler l’apparente quiétude de la bourgade à l’écosystème déjà fragilisé par l’expansion de l’usine.

Très vite, l’étrange personnage fait battre le cœur de Laurie, la fille cadette mélancolique et rebelle de Robert, en pleine quête d’elle-même et de sa place dans cet univers étriqué. À mesure que grandit l’attrait irrépressible de Laurie pour le jeune homme, une vague d’événements bizarroïdes survient aux alentours du village. Elle découvre l’« Ori », une nouvelle couleur et toxine indescriptible dont Mori détient le secret, et ne tarde pas à comprendre le danger qui rôde autour de ce garçon énigmatique. Cette toxine lumineuse s’apprête à changer le cours de l’histoire de Baie-Trinité, et bien au-delà…" (Présentation des éditions des Équateurs)