À l’occasion du 34ème Salon du livre et de la presse jeunesse qui se déroule actuellement à Montreuil, près de Paris, dialogue entre deux auteurs pour la jeunesse : le dessinateur et écrivain Nicolas de Crécy pour son roman graphique intitulé «Les amours d'un fantôme en temps de guerre», aux éditions Albin Michel, prix Vendredi 2018, et l'écrivain Nicolas Michel pour son roman «Le chant noir des baleines», aux éditions Talents Hauts.

«Dans le monde des fantômes, une guerre impitoyable fait rage. Des spectres malfaisants, idéologues et criminels, ont pris le pouvoir. Alors que la Résistance s’organise, un jeune fantôme, à la recherche de ses parents disparus, s’y enrôle avec espoir et conviction. Avant d’être impliqué dans une autre guerre, plus violente encore : celle des humains. Le hasard amène le jeune fantôme jusqu’à une maison étrange, où se cache une jeune fille. Il en tombe amoureux, voudrait lui déclarer sa flamme, alors que celle-ci ne se doute même pas de son existence. Mais un soir elle disparaît…» (Présentation de l'éditeur). Pour les jeunes lecteurs comme pour les adultes (à partir de 13 ans).

 

«1920, île de Ré. Léon vit seul avec sa mère depuis que son père est parti à la guerre et n’en est pas revenu. De peur qu’on ne l’enrôle à son tour, sa mère ne l’envoie pas à l’école, et mère et fils vivent coupés du monde. Léon pêche, ramasse des coquillages et s’invente des aventures, assis sur le dos d’une carcasse de baleine.Un matin, après une tempête, Léon trouve un homme inanimé sur la plage. Tierno – c’est son nom – va retrouver peu à peu la mémoire, raconter comment il a été arraché à sa famille au Sénégal pour aller faire la guerre comme tirailleur et comment son navire a sombré alors qu’il repartait vers son pays." (Présentation de l'éditeur).

Un livre soutenu par Amnesty InternationalUn livre soutenu par le CNL