C'est une page qui se tourne en Allemagne. Ce dimanche 26 septembre, les Allemands éliront leur nouveau Parlement. Petite révolution, ce scrutin va marquer le départ d'Angela Merkel, au pouvoir depuis 16 ans. La chancelière a choisi de quitter ses fonctions alors qu'elle bénéficie toujours d'une côte popularité à faire pâlir ses partenaires européens.

Marion Van Renterghem dresse un portrait attachant et lucide de la chancelière dans C’était Merkel, publié aux éditions Les Arènes. Grand reporter, elle signe ici son deuxième ouvrage consacré à la chancelière allemande, et raconte l'enfance et la construction politique d'une dirigeante qui voudrait que les livres d’histoire retiennent d’elle dans 50 ans qu’elle « n’a pas ménagé sa peine ».