Vendredi prochain (le 22 mai), le Parlement chinois se réunit. Une session annuelle décalée de mars à mai en raison de la pandémie du Covid-19 pendant laquelle le Parti communiste chinois est apparu à la manœuvre aussi bien au niveau national, que local.

Alors que Pékin met en avant son modèle de gouvernement pour revendiquer une victoire sur le front sanitaire, il est intéressant de se pencher sur l'idéologie qui sous-tend le Parti communiste chinois. Alice Ekman y consacre un livre : Rouge vif, l’idéal communiste chinois, publié aux éditions de l’Observatoire. Alice Ekman, analyste responsable de l’Asie à l'Institut des études de sécurité de l’Union européenne s’entretient avec Sylvie Noël.