Karimouche est la 1ère invitée de l’émission. L’artiste charentaise Et berbère sort son 3ème album Folies berbères chez At(h)ome. 

Folies Berbères prouve la capacité de Karimouche à se renouveler en affirmant ses fondamentaux : la force poétique, la minutie de la chronique sociale, sans oublier l’humour ravageur. Si l’artiste parvient à danser sur les crêtes en funambule, c’est en vertu d’une expérience unique : rompue au stand-up, actrice pleine d’énergie et de justesse dans des séries à succès telles que Les Sauvages ou Cannabis, elle connaît le mystère des apparences ; après des centaines de concerts à travers le monde, elle investit les scènes comme une boule de feu. Dans sa «folie franco-berbère», où l’autodérision tutoie l’Auto-Tune, Karimouche accomplit un tour de force : rendre sa sincérité au chant du caméléon !

Chanson française, musique orientale, trap, electro… Si les influences sont multiples, le style, lui, s’impose comme résolument novateur et épuré. Dans son troisième opus, Folies Berbères, Karimouche aborde frontalement le sujet de ses origines. En témoignent le titre de l’album, mais aussi celui de certains morceaux comme Buñul ou Princesses. Carima Amarouche, alias Karimouche, née à Angoulême dans une famille berbère, balaie les fausses contradictions et les dualités stériles pour célébrer une nouvelle façon d’habiter l’Hexagone et le monde. La chanteuse féline abolit les barbelés entre les cultures. Sous l’empire des Folies Berbères, il n’est qu’une pluralité de goûts, de beats hypnotiques et d’accents vibrants sous une voix chaude et frondeuse.

L’album réalisé par Camille Ballon, alias Tom Fire, trouve sa modernité dans ces rapprochements inattendus. Que de souffle, d’acuité, de cordes à ce cri ! L’opus emprunte aussi bien à Edith Piaf qu’à Missy Elliott comme à la musique gnaoua. À Jacques Brel comme à Nass El Ghiwane, groupe marocain légendaire des années 70. Quant aux featurings, ils illustrent à eux seuls l’amplitude des influences : sur une piste, l’irrésistible cariocaise Flavia Coelho ; sur l’autre, R.Wan, parrain du rap-musette, l’un des plus talentueux paroliers de sa génération. (Alexandre Kauffmann).

→ Voir le clip Princesses 

Titres diffusés - Karimouche

Les princesses

Neon Feat. R.wan

Buñul 

Apocalypse Now

 

 

Puis, nous recevons Brahim El Mazned pour la sortie d’une anthologie sur les poètes chanteurs itinérants amazighes du Maroc (Atlas Azawan & Anya).

La géographie et l’histoire du Maroc lui ont permis d’avoir un patrimoine culturel immatériel d’une très grande richesse et qualité grâce à la diversité de ses territoires et de ses communautés. Anya, structure culturelle indépendante, a pour vocation de protéger, sauvegarder et promouvoir ce patrimoine.

Au Maroc, l’art des Rrways, ces poètes chanteurs (et chanteuses) itinérants qui jadis formaient des troupes et parcouraient les campagnes du Haut-Atlas occidental, de l’Anti-Atlas et du Souss, constitue l’une des grandes richesses musicales du Royaume. Il s’avère être aussi une des composantes majeures de l’identité amazighe mais également plus largement, de l’identité plurielle qui caractérise le Maroc (Brahim El Mazned).

L’anthologie est constituée de 10 Cd, 100 morceaux et 80 artistes.

Titres diffusés - Brahim El Mazned

Rkia TalbensirtA amag ur ak nziy ula sllemy ak 

El Houssine El Baz Icbea lluz akuray 

Fatima Tabaamrant Lmizan

Moulay Ahmed Ihihi Izd is am kullu lah a lhawa

Aârab Atigui A merhba a zzin

 

(Rediffusion du 23 janvier 2021).