Nous recevons le photographe Samuel Nja Kwa pour la sortie de son livre de photos Jazz On My Mind et les protagonistes des 30 ans de Zone franche, Amandine Saumonneau (coordinatrice) et Hussam Aliwat (oudiste).

 

1er invité : Samuel Nja Kwa

Jamais un photographe africain n’a consacré son œuvre principale au Jazz. Enfant du jazz, Samuel Nja Kwa est un auteur unique en son genre. Né à Paris de parents camerounais, il se passionne pour cette musique depuis sa tendre enfance. Il fait danser ses sujets au gré de son imagination dont la sève puise dans le jazz, les musiques et les traditions africaines, la plastique de l’univers. Sa démarche est celle d’un messager portant à travers ses images un sens et une esthétique qu’il souhaite révéler aux autres. L’intime. C’est à l’âge de quinze ans qu’il développe un intérêt particulier pour le monde qui l’entoure, l’humanité qui le peuple et les symboles omniprésents qui créent un pont entre eux. Après ses études en Sciences politiques à l’université du Québec à Montréal, son projet professionnel deviendra une évidence. Reportages et portraits. L’engagement de Samuel dans son métier complète son œil exigeant. Sa quête de liberté et sa grande sensibilité font de lui un photographe exceptionnel.

 

Lorsque Route du Jazz, Éditions Duta, est publié par le photographe en 2014, il est plébiscité par la presse au point de devenir une œuvre majeure dans le monde du jazz. À travers des portraits en Noir & Blanc, le photographe donne la parole aux jazzmen et jazzwomen qui mettent en avant leur africanité. La sortie de ce beau-livre accompagne une exposition photographique en Afrique et en Europe : Abidjan, Durban, Johannesburg, Bamako, Saint-Louis, Dakar, Marseille, Bruxelles, Tourcoing, Tournai. Jazz On my Mind, Éditions Duta, 2021.

L’idée de ce second livre n’est pas banale. Le photographe raconte. "Étant photographe indépendant et journaliste, comme de nombreuses personnes confinées dès le mois de mars 2020, je me suis retrouvé sans grand-chose à faire et un peu désemparé au début de la pandémie de la COVID-19. Mes déplacements, mes expositions photographiques, tout était annulé. Alors, j'en ai profité pour faire l'état des lieux de mon travail, je me suis plongé dans mes archives photographiques et j'ai fait appel à ma mémoire. J’ai redécouvert certaines images, je me suis mis à les classer chronologiquement. Au fil des jours, je me suis rendu compte que ces images racontent ma propre histoire, ma relation avec le jazz." Ainsi est née l’idée d’en faire une œuvre. Il poursuit. "Le titre de ce projet m’est venu en écoutant la chanson Soul Shadows du pianiste afro-américain Joe Sample du groupe The Crusaders".

 

Playlist de Samuel Nja Kwa                                               

Manu Dibango Besoka on Salsa 

Joe Sample Soul Shadows

Natacha Atlas Out of the Time

Hervé Celcal Le Jazz se danse 

Geri Allen, Ron Carter et Jimmy Cobb Portraits and Dreams 

 

Puis, nous recevons Amandine Saumonneau, coordinatrice depuis 10 ans de Zone Franche et le oudiste Hussam Aliwat.  

Le réseau fête ses 30 ans avec le festival Franchement ! Mardi 21 au 360 Music Factory et mercredi 22 au FGO Barbara (Paris) avec Hussam Aliwat, Kandy Guira, Taranta Lanera, Cynthia Abraham, Ana Carla Masa, Bedouin Burger, Komasi.

 

Zone Franche en quelques mots :

L’association Zone Franche a vu le jour en 1990, quand la rencontre entre des musiques de tradition orale et des sons de la mondialisation installaient de nouveaux langages et paysages sonores. Aujourd’hui, ce sont environ 200 structures qui se fédèrent autour d’enjeux professionnels et politiques. La diversité de nos adhérents trouve son unité dans la partage de valeurs énoncées par la Charte des musiques du monde, elle constitue une richesse rare en ce qu'elle permet une interaction quotidienne entre différents métiers, différents statuts juridiques, différentes implantations territoriales, au service d'un foisonnement d'esthétiques, praitques et inspirations musicales.

De droit français, l’association est administrée par un Conseil d’Administration élu par les membres réunis en Assemblée Générale au moins une fois par an. Elle reçoit l’appui du Ministère de la Culture et de la Communication (convention triennale), du CNV (convention triennale) ainsi que l’aide des sociétés civiles (ADAMI, SCPP, SPEDIDAM, SACEM), et du FCM. Les cotisations de ses adhérents représentent plus de 10% de son budget de fonctionnement.

 
Les activités
Rencontres professionnelles autour de différents cycles : Les rencontres professionnelles ont la volonté de croiser des regards autour de problématiques contemporaines, liées aux musiques du monde, faisant la preuve que faire et penser vont de pair et se renforcent mutuellement. Les différents cycles de rencontres construisent le "récit" de Zone Franche et constituent autant d’espaces de rencontres et de projets.*

Visibilité économique : présence aux salons (Womex, Babel Med Music, MaMA, etc.). Le réseau permet également d’obtenir des accords préférentiels par exemple lors de ces salons et de marchés internationaux, et recherche de nouvelles opportunités

Mobilité artistique, Comité visas artistes: la création en 2009 de ce Comité a été motivée par le besoin des professionnels de mutualiser leurs connaissances et leurs réseaux afin de débloquer des situations de refus de visas alors que les demandes sont conformes à la réglementation. L’expertise de Zone Franche garantit le sérieux des dossiers et motive l’intervention de la diplomatie culturelle.

Hussam Aliwat est l’un des artistes à l’affiche du festival Franchement ! 

 

Passionnée, fougueuse, tourmentée. Telle est la relation que Hussam Aliwat entretient avec son Oud depuis l’enfance.  Hussam Aliwat fusionne les styles et les frontières en une musique moderne et puissante, menée avec fougue par un oud qui défie à la fois l’Orient et l’Occident : une révolution palpitante qui bouscule le jazz, la musique de film et le rock.  Il est un des protégés du Trio Joubran et de Marcel Khalifé. Néanmoins il incarne une nouvelle génération, plus actuelle, cinématique, puissante, accompagné de 2 violoncelles et une batterie.

Surdoué autodidacte, il transgresse les normes du oud comme d’autres génies ont brisé les codes de leurs instruments : le bandonéon de Piazzolla, la guitare de Jimi Hendrix et rassemble aussi bien les amoureux du Oud, les inconditionnels du jazz, comme les fans de rock alternatif.

À travers son premier album sobrement intitulé BORN NOW, Hussam Aliwat nous présente une musique émotionnelle, cinématique et dense, entre héritage oriental, polyrythmies, nappes oniriques, esprit intensément rock et modulations jazz.

Premier album Born Now disponible (Gaya Music Production / L’Autre Distribution).

 

Playlist Amandine et Hussam

Taranta Lanera Focu d'Amore (programmée aux 30 ans de ZF avec Hussam Aliwat le 21/09)

Hussam Aliwat They Who dare (21 au 360) voir le clip 

Ana Carla Maza Desamor (lauréate de la soirée Born on Line le 22/09) voir le clip 

Bédouin Burger Taht el Wared (lauréats de la soirée Born on Line le 22/09) voir le clip 

Hussam Aliwat The Passerby