La Coalition pour une Europe verte et numérique a été officiellement lancée par l’Union européenne ce 19 mars 2021. L’objectif de cette initiative réunissant de grandes entreprises de haute technologie est d’accompagner la transition écologique en favorisant le développement d’une économie numérique plus durable au sein de l’UE.

Tous les secteurs industriels, économiques et les grandes firmes du numérique, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’UE sont invités à participer à ce programme de lutte contre le changement climatique, l’épuisement des ressources naturelles, la pollution et la perte de biodiversité qui menacent directement nos civilisations ultra-connectées.

Parmi les membres fondateurs de la coalition, nous trouvons le français Dassault Systèmes qui met à la disposition des entreprises ses dispositifs informatiques de « jumeaux virtuels ». Ces simulations numériques permettent de tester des innovations durables, respectueuses de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens qui les utilisent, nous précise Florence Verzelen, directrice générale adjointe, industries, marketing et du développement durable, chez Dassault Systèmes.
Réaliser des « jumeaux numériques »
« Dassault Systèmes développe de nombreuses technologies qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Notamment, celle des “jumeaux numériques“.  Il s’agit de réaliser le double virtuel d’un produit ou d’un ensemble plus complexe comme celui d’une entreprise, qui offre la possibilité de simuler dans un environnement virtuel un objet ou une structure et de tester son comportement selon différentes circonstances afin d’améliorer ses caractéristiques avant de l’introduire dans le monde réel », dit Florence Verzelen.

Puis elle détaille : « Que ce soit des avions, des voitures, mais aussi des bâtiments, on peut même simuler le vieillissement d’une ville entière pour trouver les meilleures alternatives pour qu’une cité émette, par exemple, le moins de CO2 possible. Mais ce qui est réalisable dans le cadre d’un ensemble urbain s’applique également pour n’importe quel objet ou produit du quotidien. Prenons l’exemple d’une nouvelle bouteille de shampoing, le fait de la créer dans un environnement virtuel avant de la produire dans le monde réel permet de réduire jusqu’à 80% l’empreinte écologique des matériaux employés pour confectionner cette bouteille de shampoing. »
Diminution drastique des émissions mondiales de CO2
Le recours intensif aux technologies des « jumeaux virtuels » permettrait une diminution drastique des émissions mondiales de dioxyde de carbone d’ici à 2030, estime Dassault Systèmes.

Plus de 7 gigatonnes de CO2 dans les secteurs de la construction, des transports et de la mobilité, des biens de consommation ou encore des hautes technologies seraient ainsi réduits. Soit l’équivalent des gaz à effet de serre que rejette chaque année l’industrie des transports dans le monde entier.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr