Des chercheurs américains ont équipé des smartphones avec un programme informatique qui analyse les ondes radio wifi pour « voir » ce qui ce passe derrière un mur. L’objectif des scientifiques est de nous alerter sur les risques que représentent pour notre vie privée nos box internet constamment allumées.
Les technologies analysant des ondes pour « voir » à travers les murs existent depuis lustres. Les faisceaux gamma sont utilisés en radioscopie, les ultrasons pour réaliser des échographies ou employés dans les sonars par les sous-mariniers. Sans oublier les radars à haute fréquence qui « observent » ce qui est caché derrière d’épais nuages. Les ondes Wifi de nos box Internet sont également concernées.
Certains systèmes d’espionnages permettent déjà de discerner la présence de 15 individus dissimulés derrière des cloisons. Si jusqu’à présent, la méthode restait complexe à mettre en œuvre, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui, nous alertent les chercheurs des universités de Californie et de Chicago aux Etats-Unis. Inquiets des risques que représente pour notre vie privée le déploiement de ces nouvelles technologies, les scientifiques ont voulu faire la démonstration de leur efficacité en développant une application pour Smartphone. Elle permet d’observer ce qui se passe derrière les murs opaques de nos habitations.
Leur petit programme s’installe sur n’importe quel mobile du commerce, à la condition toutefois qu’il soit doté d’une antenne de réception Wifi. Le logiciel analyse les ondes émises par nos box internet pour afficher en temps réel sur l’écran de l’appareil, les déplacements de personnes derrière des murs, des portes ou des cloisons. Le système a parfaitement fonctionné dans 11 endroits différents et quelques soit la source des ondes. « Routeurs, ordinateurs portables, cartes mémoires, objets connectés, assistants vocaux, appareils photo, sonnettes et autres capteurs de la domotique », ces dispositifs innombrables qui émettent en permanence, délivrent « à notre insu des informations précieuses aux individus qui seraient malintentionnés » préviennent les scientifiques.
Comme unique parade, ils préconisent de « contrôler le volume et la couverture des signaux Wi-Fi » ou d’utiliser un brouilleur. Le plus simple serait peut-être encore de tout déconnecter, si l’on veut se mettre à l’abri de ces ondes-espionnes et intrusives qui transforment peu à peu nos foyers en pièges de cristal.
Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr