Depuis l'éclatement de la révolution en octobre 2019, en réaction à une situation sociale explosive, la livre libanaise a perdu l’essentiel de sa valeur, et les explosions de l’an dernier (2020) dans le port de Beyrouth n’ont rien arrangé à la situation économique catastrophique. Un an après cet évènement tragique, nous avons rencontré dans la capitale libanaise Pierre Issa, secrétaire général du parti laïc d’opposition Bloc National, qui revient sur la situation de blocage dans laquelle se trouvent les partis politiques traditionnels.