Les militants anti-pouvoir en Irak sont visés par des assassinats ciblés. Depuis début octobre 2019, plusieurs d’entre eux ont été retrouvés morts dans différentes villes du pays et des dizaines d’autres ont été enlevés par des hommes armés et en uniformes.

Pour les Nations unies, ce sont des milices que les manifestants n’hésitent pas à qualifier de pro-iraniennes. Les slogans dans les rassemblements protestataires dénoncent d’ailleurs l’ingérence de l’Iran et d’autres pays étrangers comme la Turquie, confirme notre invité, Hosham Daoud, chercheur au CNRS.