Le 1er mai 2022, les autorités sanitaires françaises ont déclenché une alerte, liée au risque de prolifération du moustique tigre, associée à la hausse des températures. Cette espèce silencieuse et diurne, de très petite taille, au thorax zébré, est le vecteur du virus comme le chikungunya, le zika ou la dengue. Des virus qui circulent activement en Afrique, en Asie, et plus récemment dans la partie sud du continent américain.

Ces trois maladies provoquent de fortes fièvres, des courbatures et des symptômes distincts comme des complications hémorragiques pour la dengue ou des douleurs articulaires persistantes pour le chikungunya. Autre point commun : il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement antiviral spécifique contre ces maladies. Trois récentes études menées à travers le monde permettent aujourd'hui de mieux comprendre le comportement du moustique tigre.
Pr Arezki Izri, maître de conférences universitaires, praticien hospitalier en Parasitologie-Mycologie au Service de Parasitologie à l'Hôpital Avicenne de Bobigny, en région parisienne. Dr Patrice Poubeau, chef de service des Maladies infectieuses et Tropicales à Saint-Denis de La Réunion.
 

En fin d’émission, nous faisons le point sur la journée internationale du pied-bot qui se déroule le 3 juin. Le pied-bot est une déformation des nouveau-nés qui, sans une prise en charge précoce, conduit à un handicap sévère. Nous en parlons avec Lakna Topkpessa, directeur du Centre National d'Appareillage Orthopédique (CNAO) au Togo.