À l’occasion de la Journée mondiale de l’AVC, nous faisons un point sur l’accident vasculaire cérébral qui correspond à l’arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Il peut être provoqué par l’obstruction ou par la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau.

En 2015, l’OMS avait recensé 6,7 millions de décès consécutifs à des AVC. Quels sont les différents types d’AVC ? Quels sont les facteurs de risques ? Comment prévenir l’AVC ? Comment le reconnaître et comment réagir en cas d'AVC ?
Emmanuel Knapen, masseur kinésithérapeute, directeur des soins de rééducation au centre de rééducation et réadaptation Jacques Calvé de la fondation Hopale à Berck-Sur-Mer dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-FranceDr Michel Logak, chef de service adjoint du Service de Neurologie et Neurovasculaire du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph à ParisDr Seybou Hassane Diallo, neurologue au CHU Gabriel Touré et maître-assistant à la Faculté de Médecine et d’Odonto-Stomatologie, à Bamako, au MaliMargot, 34 ans, est professeure d’arts plastiques depuis 10 ans. Elle a fait un AVC ischémique, ce qui lui vaut quelques séquelles, dont une aphasie qui l’empêche de bien s’exprimer. Elle a créé une BD sur les réseaux sociaux Mon petit AVC.