À la mi-2020, en pleine pandémie de Covid-19, le nombre de déplacés et de réfugiés dans le monde a dépassé le seuil de 80 millions de personnes. Alors que l’accès à la santé constituait déjà une problématique essentielle pour ces migrants, quel impact la crise sanitaire a-t-elle eu sur ces populations, particulièrement vulnérables ? Comment garantir le droit à la santé pour tous ?
Adeline Grippon, coordinatrice générale Mission Seine-Saint-Denis pour Médecins du Monde Laure Wolmark, psychologue clinicienne, coordinatrice du Pôle santé mentale du COMEDE (Comité médical pour les Exilés). José Matos, chef de service au CAARUD (Centre d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues), de l'association Gaïa. Avec un reportage de Kpénahi Traoré.
► En fin d’émission, nous parlons de la mobilisation de la société civile et la diaspora tunisienne alors que le pays connaît une nouvelle vague de Covid-19 et enregistre le taux de mortalité lié au Covid-19 « le plus fort » de tout le continent africain et de tout le monde arabe. Nous parlons des réseaux d’entraide qui se sont mis en place avec Mehdi Bouchair, vice-président de l’association Lost and Found Tunisia.