Religions du Monde - Dimanche 27 juin 2021 - 11H10-12H (heure de Paris)

Composer un Requiem à la mémoire de ceux que le Covid a emportés, mais aussi célébrer le retour à la vie et appeler à la concorde entre les hommes : Requiem XIX. (19 en référence à 2019, le début de la crise sanitaire) est chanté et joué pour la première fois ce week-end en l’Église Saint-Médard, dans le 5ème arrondissement de Paris. Pianiste, compositeur, chef d’orchestre, auteur de nombreuses musiques de films, Laurent Couson a écrit Requiem XIX au printemps 2020, en plein confinement. Habité par les textes de la Bible, il s’est inspiré du mythe de la Tour de Babel commun aux trois religions monothéistes d’où les chants en hébreu, latin et arabe. À l’heure où l’humanité se retrouve, une oeuvre emblématique. Reportage dans les coulisses d’une répétition.

 

Grand entretien avec le cardinal Joseph De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles Repenser la mission et la place de l’Église dans un monde occidental qui n’est plus chrétien : c'est à partir de ce constat lucide que le cardinal Joseph De Kesel dans son livre « Foi et religion dans unesociété moderne » (Salvator) propose une réflexion sur l’avenir du christianisme. Pour l’archevêque de Malines-Bruxelles élevé au rang de cardinal en 2016 par le pape François dont il est proche, chercher à rechristianiser la société est un leurre, il faut lire les signes des temps et poursuivre les intuitions du Concile Vatican II en facilitant une culture de la rencontre avec celles et ceux qui veulent humaniser la société moderne.