Fermés depuis deux mois, épidémie oblige, les musées français rivalisent d’imagination, comme le prouve l’Institut des cultures de l’islam, installé à la Goutte d’Or, quartier populaire et métissé dans le XVIIIe arrondissement de Paris. 

En attendant l'ouverture des lieux de culte, il propose une alternative aux fidèles et a tous les curieux de religions, mythes et superstitions en Afrique. Grâce a un véritable voyage immersif en réalité virtuelle, l’exposition collective « Croyances : faire et défaire l’invisible », peut être visité par tous, tout en restant chez soi. Inspirés par le continent africain, des artistes se saisissent de manière poétique, critique ou décalé du pouvoir évocateur des religions.