Au sud de la RDC, Lubumbashi est surtout connue pour être la capitale du cuivre et le coffre-fort du Congo. Pourtant, à l’ombre des terrils et des églises, une solide tradition chorale s’est ancrée dans la ville, portée par des musiciens classiques et des chanteurs passionnés. (Rediffusion du 21 janvier 2022).

Chaque dimanche, dans le quartier de Makomeno, avec ses flamboyants et sa vue imprenable sur le terril et l’emblématique cheminée d’usine de la ville, on croise un fascinant ballet de choristes qui, une fois la messe terminée, se dispersent dans le grand parc situé juste derrière l’église Saint Eloi, afin de répéter d’autres chants, religieux ou profanes. 

Pour eux comme pour les chanteurs des dizaines de chorales que compte la ville, la musique est une passion de tous les instants, le sel de leur existence, même si elle ne remplit pas la marmite. Qu’ils soient banquiers, ouvriers, tailleurs ou avocats, ces choristes ont pris souvent très tôt le goût de la musique classique occidentale, cultivant un art bien particulier d’harmoniser les chants, qu’ils soient religieux ou populaires. 

Cette tradition chorale s’est développée à l’ombre des terrils mais surtout des églises, au temps de la colonisation belge, quand la ville, fondée en 1910, s’appelait alors Elisabethville. Elle a fait émerger des figures, comme Joseph Kiwele, grand compositeur katangais né en 1912 et décédé en 1961, qui a également adapté des chants traditionnels pour des chœurs classiques. Aujourd’hui, ses dignes successeurs continuent à défendre et porter haut ce patrimoine méconnu, mais précieux dans une ville dénuée de tout conservatoire ou école de musique. 

En ces temps de crise économique, alors que la prospérité lushoise d’antan n’est plus qu’un fantôme, les chorales sont des sanctuaires où se mélangent les classes sociales, les genres et les âges, qui cultivent le bonheur d’être ensemble et transcendent un quotidien fait de difficultés. 

Un reportage de Vladimir Cagnolari.

 

En savoir plus:

  • Sur les chorales au Congo

  • Sur la chorale des petits chanteurs à la croix de cuivre

  • Sur la chorale Les Troubadours de Lubumbashi

  • Sur le compositeur katangais (et plus tard politicien) Joseph Kiwele

  • Sur la Missa Luba et la Missa Katanga

  • Sur Serge Kakudji, chanteur lyrique qui a débuté dans les Troubadours de Lubumbashi et fait aujourd’hui carrière en Europe

  • Sur le paysage musical de Lubumbashi, un panorama dressé en 2005 par Vladimir Cagnolari.