En matière d'art contemporain, la capitale économique ivoirienne est depuis longtemps un terreau fertile. Après avoir traversé les années de crise et de conflits, la ville fait peau neuve, et de plus en plus de galeries et fondations d’art contemporain fleurissent au bord de la lagune Ebrié. Des lieux qui partagent et encouragent la création contemporaine africaine et ivoirienne, tout en cherchant à l’ouvrir au plus grand nombre, à commencer par le MuCAT, Musée des Cultures contemporaines Adama Toungara, inauguré en 2020 dans le quartier populaire d’Abobo, situé au Nord d’Abidjan.

Peintres, sculpteurs, performers et plasticiens, dont beaucoup sont issus de l’école des Beaux-Arts d’Abidjan, trouvent alors des espaces pour exposer, vendre leurs œuvres et vivre de leur art, suivant les traces de leurs illustres aînés Ouattara Watts, Ernest Dükü ou Jems Koko Bi... Car à Abidjan, il y a l'argent et des fortunes capables d’acquérir toiles et sculptures, de faire collection, dans un marché international qui lorgne de plus en plus vers l'Afrique. 

Du quartier des affaires du Plateau, à Abobo, en passant par le quartier chic et vert de Cocody, suivons Vladimir Cagnolari parti prendre le pouls de l’Abidjan Arty. D’ateliers en expositions street-art, de vernissages en inauguration de galerie, Abidjan est zo ! Un reportage de Vladimir Cagnolari.

En savoir plus :

  • Sur le MuCAT, Musée des Cultures contemporaines Adama Toungara situé à Abobo

  • Sur le travail de l'artiste ivoirien Peintre Obou

  • Sur la Fondation Donwahi pour l'Art contemporain ouverte en 2008 à Cocody 

  • Sur la Rotonde des arts, autre adresse incontournable à Abidjan, dirigée par Yacouba Konaté, une figure des arts en Côte d'Ivoire

  • Sur la Galerie Pièce Unique/ Fondation BJKD inaugurée récemment