Cette semaine, on part dans la principauté de Monaco, loin des casinos et des hôtels de luxe, sur les traces d’un étonnant personnage, plutôt méconnu aujourd’hui : le Prince Albert 1er.

De 1885 à 1915, ce souverain aux allures de Capitaine Haddock a pourtant sillonné le monde, et mené plus de 28 expéditions scientifiques, des Açores au Spitzberg, multipliant les explorations et les découvertes.

Père de l’océanographie moderne, Albert 1er a marqué le Rocher de son empreinte, laissant derrière lui un bâtiment : le Musée Océanographique de Monaco, véritable temple de la mer qui attire le monde, mais aussi un engagement pour les mondes marins. À l’heure où la planète bleue semble particulièrement en danger, et 120 ans après son ancêtre explorateur, le prince Albert 2 renoue avec ce type de campagnes scientifiques. Et lance en 2017 les « Explorations de Monaco », à bord du Yersin, navire océanographique, parti pendant 3 ans, autour du monde. À l’occasion de l’ouverture du nouvel espace immersif « Monaco et l’Océan » qui met en lumière la figure d’Albert 1er et son héritage, suivez-nous dans le sillage de ce « Prince des mers », du Palais princier au Musée océanographique jusqu’aux fonds marins, enfin presque... Une autre façon aussi de découvrir Monaco, petit État de 2 km2, fief du gotha et de l’ultra-luxe.

Un reportage de Céline Develay-Mazurelle et Laure Allary.

(Rediffusion du 8 septembre 2018) 

En savoir plus :- Allez du côté du Musée Océanographique de Monaco. Une billetterie en ligne est disponible pour les voyageurs les plus organisés.- Avant de partir à Monaco, plongez-vous dans la BD qui lui a été consacré « Albert 1e. Le prince Explorateur » aux Éditions Glénat, Collection Explora.- Pour découvrir les Explorations de Monaco, projet océanographique de la Principauté mené avec le « Centre Scientifique de Monaco »- Plus d’infos sur l’École Bleue de Pierre Frolla, une école de plongée monégasque très verte.