À l’occasion du Festival du Voyage d’Albertville, le Grand Bivouac, où il était invité en 2018 pour des masterclass et des ateliers, rencontre avec un photographe mondialement connu par son seul prénom: Reza.

Depuis plus de 40 ans, Reza sillonne le monde et ses conflits, appareil en main, en quête d’humanité et de poésie parmi les champs de ruines et les routes de l’exode, de l’Afghanistan au Rwanda, en passant par le Liban ou les Balkans. Ses images ont fait l’objet d’innombrables expositions, d’une trentaine de livres, mais aussi de nombreuses publications, notamment dans le «National Geographic». Parce que cet Iranien d’origine n’oubliera jamais le jour où l’Iran, pays de poètes et de couleurs, s’est drapé de noir, il a décidé de consacrer sa vie à partager les regards, illustres ou anonymes, d’âmes rebelles, fières et résistantes. Depuis plusieurs années, il s’engage auprès des enfants et organise des ateliers photo dans les camps de réfugiés ou les quartiers populaires du monde… Le grand poète persan Rûmî du XIIIème siècle a écrit : «Il y a une voix qui n'utilise pas les mots. Écoute !» Avec, Reza, on aurait envie d’ajouter : Regarde !

En savoir plus : - Le site de Reza - Le site du Grand Bivouac.

(1ère diffusion le 28/10/2018).