À l’occasion du Festival du documentaire et du livre du Grand Bivouac d’Albertville qui cette année, met à l’honneur «Terre Humaine», on revient sur l’histoire et l’esprit de cette grande collection littéraire française, qui a bousculé les sciences humaines et renouvelé la littérature de voyage comme le regard sur les autres et l’ailleurs.

C'est une collection unique en son genre, indissociable de son immense créateur, presque centenaire : Jean Malaurie.

En 1955, à son retour de Thulé où il apprend l'existence d'une base américaine secrète sur les terres ancestrales des Inuits, l'explorateur et ethnogéologue français Jean Malaurie décide de publier en urgence son récit d'hivernage «Les Derniers rois de Thulé» mais aussi de créer un mouvement de pensée, une collection manifeste aux Éditions Plon, où chaque livre se doit d'être un combat. Le but : donner la parole à ceux qui ne l'ont pas, des lettres à ceux qui n'ont pas d'écriture, une voix aux grands hommes qui s'ignorent, qu'ils soient paysans, marins, ouvriers, prêtres ou encore prisonniers. 

Ainsi, depuis plus de 65 ans, Terre Humaine agit comme une sentinelle, associant enquête ethnologique, engagement personnel, exigence d’écriture, souci de vérité et de justice. Malaurie parle d'anthropologie narrative. 

Pionnière de la non-fiction, cette collection a su faire d'ouvrages de sciences humaines des succès grand public, comme avec «Tristes Tropiques» de Claude Lévi-Strauss ou «Le Cheval d'Orgueil» de Pierre-Jakez Hélias, ouvrant par là des horizons insoupçonnés à bien des lecteurs et des voyageurs. Très tôt, elle a également invité à décoloniser le regard comme le voyage, en plaidant pour des récits de l'intérieur, intègres et lucides, mais aussi pour le témoignage des autochtones eux-mêmes. Aujourd'hui, la collection compte plus de cent ouvrages. 

Voyage au gré de chefs-d'œuvre qui ont façonné cette collection décidément particulière, en compagnie de Philippe Charlier, nouveau directeur de la collection Terre Humaine. 

Louons les grands hommes mais aussi les grandes collections littéraires !

 

À lire :

  • « Les derniers Rois de Thulé. Avec les esquimaux polaires, face à leur destin » de Jean Malaurie. Pocket. Terre Humaine Poche. 5ème édition. 2001.

  • « Tristes Tropiques » de Claude Lévi-Strauss. Pocket. Terre Humaine Poche. Édition originale 1955.

  • « Louons maintenant les grands hommes » de James Agee et Walker Evans. Terre Humaine. Éditions Plon. Édition originale 1972

  • « Le Cheval d'Orgueil » de Pierre-Jakez Hélias. Terre Humaine. Éditions Plon. Édition originale 1975

  • « Pour l'Afrique j'accuse » de René Dumont. Terre Humaine. Éditions Plon. Édition originale 1986

  • « Soleil Hopi. Autobiographie d'un indien hopi, chef du clan soleil » de Donc C. Talayesva. Pocket. Terre Humaine Poche. 2005

  • « Vaudou. L'homme, la nature et les dieux. Bénin », de Philippe Charlier. Terre Humaine. Éditions Plon. 2020.

 

En savoir plus :

  • Le site des Éditions Plon, lisez. Collection Terre humaine

  • Le site du Grand Bivouac, festival du film documentaire et du livre d'Albertville qui célèbre en 2021 sa 20e édition, en ligne et en salles et où une soirée spéciale Terre humaine est organisée. 

  • La thèse de doctorat de David Couvidat «La collection "Terre  humaine" de Jean Malaurie (1955-2015) : littérature, anthropologie et photographie».