Ils descendent dans la rue massivement depuis le 22 février 2019, à Alger, Constantine ou Oran. Dans toute l’Algérie, tous les vendredis et d’autres jours aussi, les citoyens se soulèvent pacifiquement pour demander un changement de régime. Abdelaziz Bouteflika a renoncé à briguer un cinquième mandat. Et maintenant : l’Histoire s’écrit en ce moment en Algérie. Le cinéma en rendra compte sans doute. Quel est le rôle des cinéastes justement ? Une nouvelle période s’ouvre-t-elle pour le cinéma algérien ?(Rediffusion du 4 mai 2019).

Avec :- Hassane Mezine, dont le documentaire Frantz Fanon, hier aujourd’hui vient de sortir en salles en France- Malek Bensmaïl, également documentariste- Nadir Moknèche auteur, entre autres, du Harem de Madame Osmane, de Viva Laldgérie, de Délice Paloma et plus récemment de Lola Pater- Sofia Djama, actuellement en Algérie, et que nous avions reçue pour son premier long métrage Les bienheureux.