À moins de deux semaines des présidentielles américaines, alors que le monde entier retient son souffle, Tous les Cinémas du Monde consacre une émission spéciale au cinéma des années Trump.

Entre Hollywood et Donald Trump, c’est depuis toujours une histoire d’amour-haine, des années 1970/1980 où le playboy de l’immobilier était sollicité pour des caméos dans des films comme « Maman j’ai raté l’avion » ou des séries comme « le Prince de Bel air »  ou « Une nounou d’enfer », jusqu’à la mobilisation générale de Hollywood contre lui à l’annonce de sa candidature à la présidentielle de 2016.

Comment les films américains font-ils, depuis lors, un portrait à charge ou à décharge du 45ème président des États-Unis ?Comment, alors même que marginal et méprisé par le milieu politique, Donald Trump a pu séduire toute une frange de la population qu’il a su faire rêver en se posant en défenseur du peuple, contre les élites économiques et les immigrés ?Comment les thèmes de prédilection du milliardaire ont-ils trouvé un écho à l’écran ?

Autant de questions débattues dans cette émission avec nos deux invités :Eugenio Renzi, professeur et critique de cinéma, entre autres pour le quotidien italien Il manifestoetDavid Da Silva, historien du cinéma, auteur de plusieurs livres sur le cinéma américain, notamment Le Populisme américain au cinéma, Sylvester Stallone, héros de la classe ouvrière et Trump et Hollywood (1. L’arrivée au pouvoir).