Après un été plus que morose et une fréquentation en chute libre, les salles de cinéma retrouvent des couleurs.

Pour sa première semaine d’exploitation en France, « Tenet », le blockbuster de Christopher Nolan, a attiré plus de 800 000 spectateurs. Et une comédie française, « Effacer l’historique » de Gustave Kervern et Benoît Delépine se taille également un joli succès.

Une nouvelle comédie, déjantée, est à l’affiche cette semaine : Énorme, de Sophie Letourneur. Claire et Frédéric forment un couple – sinon parfait – du moins parfaitement complémentaire.Claire est pianiste virtuose. Et Frédéric est tout pour elle : son ami, son amant, son mari, son homme à tout faire, son impresario, son attaché de presse et son garde du corps.Leur couple s’est cimenté sur cette conviction : ils n’auront pas d’enfants. Mais voilà que tout se lézarde lorsque la quarantaine venue, le désir d’un enfant devient impérieux. Pas pour Claire mais pour Frédéric, qui en devient obsédé :Comment va-t-il arriver à faire un enfant dans le dos de Claire ?C’est le début d’une comédie pas comme les autres qui explore la maternité, le désir d’enfant, les rapports dans le couple, par le biais d’une forme hybride, mêlant fiction et documentaire.Sophie Letourneur nous en commente les cinq premières minutes.

À l’affiche de notre cinéma également cette semaine, le retour du festival du film francophone d’Angoulême, où l’on a pu voir les films français à l’affiche cet automne et cet hiver, et notamment « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » d’Emmanuel Mouret (sortie le 16 septembre), « Garçon chiffon » de Nicolas Maury (sortie le 28 octobre) et « Africa Mia » d’Edouard Salier et Richard Minier (sortie le 16 septembre).