Il était connu du grand public pour sa voix, lui qui doublait en français Eddie Murphy, Danny Glover, et même l’âne de Shrek.

Mais, les cinéphiles du monde entier ont eu l’occasion de redécouvrir, voici deux ans, à l’occasion de la restauration de Soleil O, son premier film, tourné à la fin des années 1960, le parcours exceptionnel de cet homme né en 1936 dans une famille d’esclaves affranchis en Mauritanie, est indissociable de l’histoire mouvementée du cinéma africain, après les Indépendances. 

Donner une voix à ceux qui se battent, à ceux qui résistent, du héros du fiévreux Soleil O à la reine Sarraounia, c’est ainsi que Med Hondo (1936-2019) concevait le cinéma. C’est ce qui cimente cette œuvre trop méconnue, d’un appétit pantagruélique, où le rire cohabite presque toujours avec la colère, où la verve burlesque se confronte à la rage militante avec des mises en scène flamboyantes, heurtées et chaotiques et un goût presque godardien du mariage des contraires. 

Nous évoquerons la vie et la filmographie de Med Hondo avec :- Catherine Ruelle, spécialiste du cinéma africain, productrice radio sur RFI, amie de Med Hondo- François Catonné, chef opérateur et ami de Med Hondo.Remerciements à Maxime Grember (Ciné-Archives).

À l’occasion de cette émission, Soleil O est en vente sur deux plateformes VOD FilmoTV et Cinémutins.

Le film sortira également dans un coffret DVD, édité par Criterion, en septembre 2020.