Des étudiants français en Belgique ont été frappés de plein fouet par la crise sanitaire liée au coronavirus. Confinés dans des espaces exigus, nombre d'entre eux finançaient leurs études, logement ou alimentation grâce à des emplois étudiants. Or, avec la mise en place du confinement le 18 mars, ils se sont soudainement retrouvés sans ressource. Plusieurs associations d'entraide françaises ont alors décidé de leur venir en aide. Parmi elles figure l'association française de bienfaisance de Liège, présidée depuis douze ans par Martine Desirant. Liège, une ville où sont établis 18 500 Français. Les explications de Martine Desirant.