Au cinéma ou au théâtre, Rodrigo Garcia a souvent fait scandale. Le dramaturge hispano-argentin a l’habitude d’enflammer les plateaux avec ses textes et ses mises en scène décapants. Son théâtre, le Centre Dramatique National de Montpellier, il l’a rebaptisé « Humain Trop Humain », tout un symbole. Rien d’étonnant à ce qu’une artiste énergique, audacieuse et sans concession comme Claire Diterzi s’empare de ses textes, et en fasse un album sous le label « Alice au Pays des Merveilles », et une création scénique au Théâtre des Bouffes du Nord. « 69 battements par minute », c’est jusqu’au 14 février 2015.
La comédienne Anne Tismer joue au Théâtre du Rond-Point à Paris, une autre pièce de Rodrigo Garcia: « L’avantage avec les animaux c’est qu’ils t’aiment sans se poser de questions », dans une mise en scène de Christophe Perton. Le texte pose la question de savoir comment continuer à vivre quand la vie a failli nous échapper.