Camille Bernon et Simon Bourgade viennent nous présenter « En attendant les barbares » qu'ils mettent en scène avec la troupe de la Comédie Française au Théâtre du Vieux Colombier, une dystopie glaçante qui résonne très contemporain.

Ils sont sortis ensemble du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique en septembre 2015. Depuis, avec leur compagnie baptisée « Mauvais Sang », leur duo s’est fait un nom à travers le spectacle « Change me ». Et les voici qui mettent en scène les acteurs de la Comédie Française, à travers un texte qui nous parle de violence et de torture, d’altérité et de peur : l’adaptation de l’œuvre qui en 1980 a fait connaître l’écrivain sud-africain J.M. Coetzee, 2 fois lauréat du Booker Price, avant d’être couronné par le Prix Nobel de Littérature en 2003, et qui sera naturalisé australien 3 ans plus tard.

Camille Bernon et Simon Bourgade  viennent nous présenter « En attendant les barbares », une dystopie glaçante qui parle d’oppression et de peur, de torture et de violence, de différence et d’altérité, et qui résonne très contemporain. Car si on pense à l’empire romain, à la guerre d’Algérie, à l’apartheid, à la ségrégation, mais aussi à la crise migratoire et à ce que certains appellent le « grand remplacement ». Une pièce à retrouver au Théâtre du Vieux Colombier jusqu’au 3 juillet 2021.

Reportage : Direction l'Autriche avec Isaure Hiace, qui a rencontré l’écrivain Reinhard Kaiser-Mühlecker, dont le roman, « Lilas rouge », est paru en français aux éditions Verdier en mars 2021, une fresque narrative de 700 pages, qui s’étend de la Seconde Guerre mondiale à la fin du XXe siècle.