Maël Renouard publie L’historiographe du royaume, aux éditions Grasset. Un livre sur les lumières et les ombres des ambitieux qui fréquentent les antichambres du pouvoir.

S’il avait vécu dans la France du XVIIème siècle, il aurait pu être Jean Racine, ou un siècle plus tard, Voltaire. Mais si le narrateur du nouveau roman de Maël Renouard a reçu la charge d’écrire l’histoire d’un royaume, il s’agit du royaume chérifien, autrement dit du Maroc. Et plus précisément du Maroc du roi Hassan II. Pourtant, le récit qu’en fait le narrateur - un lettré érudit formé au prestigieux Collège Royal de Rabat et à Paris à l’Université de la Sorbonne- a des faux airs de Saint-Simon, de contes des Mille et une Nuits aussi. Ce récit enlevé n’est ni un portrait en creux d’Hassan II, ni le récit de l’histoire du Maroc du XXème siècle, même s’il est rythmé par des péripéties qui sont réellement advenues. C’est surtout un ouvrage sur les grandeurs et les petitesses de la courtisanerie. L’historiographe du royaume, de Maël Renouard est paru aux éditions Grasset.

Reportage : Marjorie Bertin est allée voir la pièce « Bananas (and Kings) » qui se joue au Théâtre de la Reine Blanche, à Paris. Un spectacle mis en scène et écrit par Julie Timmerman qui porte sur la « Chiquita Brands International », la célèbre entreprise de Bananes, symbole de l’impérialisme américain.

Retrouvez le règlement complet du jeu concours de VMDN en suivant le lien : → rfi.my/jeuVMDN.