Pour son troisième roman, l'écrivain franco-vénézuélien Miguel Bonnefoy raconte le destin d'une famille entre la France et le Chili sur quatre générations. Un roman sur l'exil et sur le pouvoir de l'imagination.

Imaginez une plume qui dessine un pont. La plume d’un hibou, d’un condor ou d’une buse de la Cordillère des Andes. Une plume alerte et magique, trempée dans une encre rouge comme le sang de la guerre, bleue comme le ciel, marron comme la terre des Ancêtres, verte comme un coteau de vigne, jaune comme un soleil d’hiver. Une plume qui dessinerait un pont au-dessus de l’Atlantique, entre la France et le Chili, entre l’Europe et l’Amérique, entre la langue française et l’imaginaire latino-américain, entre le passé et le futur aussi. Cette plume, elle existe, c’est celle de Miguel Bonnefoy. Il publie le roman d'une famille sur quatre générations. Une saga familiale et pleine de fantaisie, un ballet onirique entre les remords et la fierté, entre l’humain et l’inhumain, entre la vie et la mort. « Héritage », de Miguel Bonnefoy est paru aux éditions Rivages.

Reportage : Fanny Bleichner a rencontré la romancière Michèle Lesbre qui publie  chez Sabine Wespieser « Tableau noir », un recueil de souvenirs de son métier d'institutrice et un portrait parfois assez sombre des difficultés auxquelles doit déjà faire face l’éducation nationale. 

Retrouvez le règlement complet du jeu concours de VMDN en suivant le lien : → rfi.my/jeuVMDN.